Le dépassement de soi par la transgression des interdits chez Arrabal : quand l’érotisme brutal devient vecteur de communion avec le sacré / Surpassing Oneself by the Transgression of Taboos in Arrabal’s Theatre: When Brutal Eroticism Becomes a Way of Communion with the Sacred

Emilie Combes

Resumo


Résumé: Le théâtre de Fernando Arrabal propose une œuvre fourmillante qui incarne l’unité du bas et du sublime. Cet article se propose tout d’abord de présenter brièvement en quoi le théâtre d’Arrabal est une œuvre qui englobe toutes les facettes de la vie, mais surtout en quoi Arrabal se situe dans la lignée de l’œuvre bataillenne, tant il souligne le lien entre le bien et le mal, dans une relation constante de coïncidence de contraires. Son dessein est de montrer que la complexité de l’homme est un trait caractéristique de tous, et par la même occasion, dénoncer le rejet de la société à l’encontre de ces perversions qu’il est nécessaire de prendre en compte. Par ailleurs, pour Bataille, tout comme pour Arrabal, la liberté artistique est un vecteur de révolte, et l’œuvre littéraire constitue une manifestation du désir de liberté et de dépassement des limites en renonçant aux cadres traditionnels. L’enjeu sera ensuite de montrer que le mal, qui pour Bataille existe en tant que transgression de l’ordre social, opère chez le dramaturge dans la mise en scène de l’érotisme, et dans sa manière de défier les lois sociales et sacrées. Arrabal lie l’érotisme aux pulsions sexuelles, à la dimension corporelle et surtout à la tension suscitée par les interdits – religieux – qui fait du fantasme érotique un acte de transgression. Enfin, il s’agira de montrer qu’Arrabal concrétise certes une forme d’érotisme à la fois brutal et sensuel mais pour autant toujours fascinant, où le sacrilège rejoint le sacré.

Mots-clés : Arrabal ; théâtre Panique ; Bataille ; érotisme ; perversion ; mystique.

Abstract : Fernando Arrabal’s theatre proposes a baroque work that embodies the conjunction between the low and the sublime. This article first aims to present briefly what makes Fernando Arrabal’s theatre a work that embraces the whole of life, and especially why Arrabal is directly linked to Bataille’s legacy, by emphasizing the connection between good and evil, in a constant fusion of opposites. His goal is to show how the human complexity is a common characteristic and to denounce society’s rejection of perversions that have to be taken into account. Moreover, to both Bataille and Arrabal, artistic liberty leads to uprising, and the literary work is a manifestation of a desire for freedom and of surpassing the boundaries by renouncing to traditional frames. The next purpose of the article will be to show that evil, which, for Bataille, exists as a transgression of the social order, as a voluntary taboo rupture, proceeds in the author’s work in the staging of eroticism and in its way of defying social and sacred laws. Arrabal relates eroticism to sexual drives, to physical dimension and mainly to the tension stirred up by the – religious – taboos that make the erotic fantasy a pure violation act. Finally, we will try to show that Arrabal turns such a both brutal and sensual eroticism, but still fascinating, into a reality, where the sacrilegious embraces the sacred.

Keywords: Arrabal; Panic theatre; Bataille; eroticism; perversion; mystical.


Palavras-chave


Arrabal; Panic theatre; Bataille; eroticism; perversion; mystical; Arrabal ; théâtre Panique ; Bataille ; érotisme ; perversion ; mystique.

Texto completo:

PDF (Français (Canada))

Referências


ARANZUEQUE-ARRIETA, Frédéric. Arrabal : la perversion et le sacré. Paris : Editions l’Harmattan, 2006.

ARRABAL, Fernando, Le Ciel et la merde. Paris : Christian Bourgois, 1972.

ARRABAL, Fernando. ...Et ils passèrent des menottes aux fleurs. Paris : Christian Bourgois, 1986.

ARRABAL, Fernando. Fando et Lis. Paris : Christian Bourgois, 1968.

ARRABAL, Fernando. L’Architecte et l’empereur d’Assyrie. Paris : Christian Bourgois, 1986.

ARRABAL, Fernando. L’Aurore rouge et noire. Paris : Christian Bourgois, 1986.

ARRABAL, Fernando. La Communion solennelle. La Brèche, Paris, n. 4, p. 55-60, février 1963.

ARRABAL, Fernando. Le Cimetière des voitures. Paris : Christian Bourgois, 1968.

ARRABAL, Fernando. Le Grand cérémonial. Paris : Christian Bourgois, 1986.

ARRABAL, Fernando. Le Jardin des délices. Paris : Christian Bourgois, 1986.

ARRABAL, Fernando. Le Lai de Barabbas. Paris : Christian Bourgois, 1966.

ARRABAL, Fernando. Panique : manifeste pour le troisième millénaire. Paris : Editions Punctum, 2006.

ARTAUD, Antonin. Le Théâtre et son double. Paris : Editions Gallimard, 1964.

BAKER, John. L’Humanisme noir de Georges Bataille. Pleine Marge : cahiers de littérature, d’arts plastiques et de critique, Paris, n. 20, p. 70-74, décembre 1994.

BATAILLE, Georges. L’Érotisme. Paris : Editions de Minuit, 1985.

BATAILLE, Georges. La Littérature et le mal. Paris, Gallimard, 1957.

ÉROTISME. In : DICTIONNAIRE Trésor de la langue française informatisé. Disponible en : http://atilf.atilf.fr/. Consulté en : avril 2015.

FREUD, Sigmund. Trois essais sur la théorie sexuelle. Paris : PUF, 2006.

GIRARD, René. La Violence et le sacré. Paris : Bernard Grasset, 1993.

JUNG, Carl Gustav. Psychologie et alchimie. Paris : Buchet/Chastel, 1970.

KREPS, Philippe. Dossier sur Panique. Revue Hermaphrodite, Les Éditions Hermaphrodite, n. 2, 1999. Non paginé. Disponible en : http ://sitehermaphrodite.free.fr/article.php3 ?id_article=125. Consulté en : juin 2012.

MAIER, Corinne. Dynamique de l’obscène et logique de la perversion. Revue Silène : centre de recherches en littérature et poétique comparées de Paris Ouest-Nanterre-La Défense, 14 décembre 2006. Disponible en : http ://www.revue-silence.com/f/index.php ?sp=liv&livre_id=50. Consulté en : avril 2015.

OBSCÈNE. In : dictionnaire Littré informatisé. Disponible en : https ://www.littre.org. Consulté en : avril 2015.

PATRY, Jacques. L’Interdit, la transgression, Georges Bataille et nous. Laval : Presses de l’Université Laval, 2012.

TRIGANO, Patrice ; ARRABAL, Fernando. Rendez-vous à Zanzibar. Paris : La Différence, 2010.

VON KRAFFT-EBING, Richard, Psychopathia sexualis. Rosières en Haye : Camion Blanc, 2012.




DOI: http://dx.doi.org/10.17851/2317-2096.27.1.53-71

Apontamentos

  • Não há apontamentos.


Direitos autorais 2017 Emilie Combes



Aletria: Revista de Estudos de Literatura
ISSN 1679-3749 (impressa) / ISSN 2317-2096 (eletrônica)

Licença Creative Commons
Esta obra está licenciada com uma Licença Creative Commons Atribuição 4.0 Internacional.